Faux ami : hazard

 In Blog

Quentin n’a rien fait pour chercher Kate. Il avait pris un poste dans une entreprise à Londres pour quelques mois parce qu’il voulait améliorer son anglais. Il ne cherchait pas à rencontrer quelqu’un qui changerait sa vie. Mais Kate était là, le premier jour, en face de lui. Son collègue de bureau aurait pu être quelqu’un d’autre. Et pourtant, Dieu ou le destin ou sa cadre avait décidé que ce serait elle.

Un an plus tard, ayant démissionné de son poste en France, Quentin est encore à Londres. Il aimerait que Kate sache à quel point elle avait influencé sa décision de rester. L’occasion se présente lors d’une pause de midi où ils se trouvent tous les deux dans la salle commune :

Kate: I’m glad you decided to come to London.

Quentin: Me too. Meeting you was a hazard, but you changed my life.

Kate: You… think I’m a hazard?

Kate a l’air étonnée, voire vexée. Quel faux ami en est responsable ?

“Hazard” ne veut pas dire “hasard”.

 

A hazard = un danger

A hazard est un danger. Comme du verglas sur la route. Quentin laisse entendre que c’était dangereux de rencontrer Kate ! Bien sûr, elle le laisse se ratrapper. Comment pourrait-il mieux s’exprimer ?

Simplement : I met you by chance, but you changed my life.

Et là, cette collègue, cette amie, est moins vexée.

Recent Posts
Comments
pingbacks / trackbacks

Start typing and press Enter to search